Conseil en stratégie patrimoniale et Expertise financière du dirigeant
 
 

Qui a les plus gros patrimoines en Europe ?

Posté le : 02/01/2017

Le patrimoine moyen net des Français s'élève à 243 100 euros fin 2014, selon l'étude de la BdF, soit une moyenne plus élevée qu'en Allemagne, Espagne et en Italie. Ce patrimoine correspond à « l’ensemble des actifs réels (logements, actifs professionnels, bien durables dont actions non cotées) et financiers (dépôts, livrets, assurance vie, valeurs mobilières hors actions non cotées, etc.) détenus par les ménages », explique la Banque de France. 

Outre-Rhin, le patrimoine net est de 214 300 euros. Il est de 234 200 euros en Espagne, et de 226 400 euros en Italie, selon les données de la Banque de France et de la Banque centrale Européenne (HFCS). 

Cependant, le patrimoine médian (c'est à dire la moyenne entre les 50% plus riches et les 50% moins riches) est bien en deçà de ces niveaux. C'est en Italie qu'il est le plus important (146 200 euros), suivi par la péninsule ibérique (120 300 euros), l'Hexagone (113 300 euros) et l'Allemagne (60 800 euros). « Les écarts entre pays reflètent des différences de structures démographiques, mais également des processus d’accumulation du patrimoine », observe la BdF. 

C'est en Espagne que le nombre de ménages propriétaires est le plus important avec un taux de détention de résidence principale de 83,1%. Plus de la moitié des Italiens et des Français sont propriétaires à 68,2% en Italie et 58,7% en France. A l'inverse, moins de la moitié des Allemands possèdent leur résidence principale avec un taux de 44,3%. 

 La baisse des taux des prêts immobiliers a permis aux Français d'emprunter 30% de plus qu'en 2008, avec un recul de près de 3 points en 8 ans. Ainsi, ils ont pu acquérir un bien avec une surface de +29%. En Allemagne, le gain sur la diminution des taux de prêt immobilier est beaucoup plus modéré (5%) en raison de la hausse des prix (+29%).

Ainsi, les habitudes en matière de prêt immobilier diffèrent d'un pays à l'autre. Selon la BdF, « le taux de diffusion [de crédits immobiliers] est plus élevé en Espagne (35,0 %) qu’en France (24,3 %), en Allemagne (20,4 %) et en Italie (10,1 %) ». Les Français empruntent plus que leurs voisins européens avec un montant médian de 87 000 euros contre 65 000 euros en Italie, 70 000 euros en Espagne et 76 400 euros en Allemagne.